Interview d’Alix: Une blogueuse aux multiples casquettes

Fév 9, 2020 | Blogging, Interviews, Réseaux sociaux | 0 commentaires

Je te retrouver aujourd’hui avec une nouvelle série d’articles sur le blog. Une fois tous les deux mois ou tous les mois, je te retrouverais avec une interview de quelqu’un. Pourquoi cette nouvelle catégorie d’articles ? J’adore pouvoir en savoir plus sur les gens, voir de nouvelles facettes, découvrir des métiers, l’envers du décor etc. Aujourd’hui je te retrouve avec une blogueuse : Alix, qui est une jeune femme pleine d’ambition, de joie et qui vit à mille à l’heure !

Coucou Alix ! Je suis super contente que tu m’accordes de ton temps pour répondre à ces quelques questions afin de te connaître un peu plus. Pour commencer comment vas-tu ?

Alix : Hyper bien merci !

Si je te faisais une petite biographie, je dirais : Tu t’appelles Alix Grousset, tu as 22 ans. Tu vis en région parisienne et parfois le week-end, tu rentres dans la campagne normande avec tes parents et ta sœur. Concernant tes études, à partir de la première tu les as effectués à la maison et tu as obtenu ton bac avec mention très bien puis une Licence « communication-médias-médiation numérique ». Depuis 2014 tu possèdes ton blog et maintenant tu possèdes de multiples casquettes : blogueuse, youtubeuse, podcasteuse et animatrice radio. En résumé, je dirais que tu es une petite pile électrique ambitieuse, passionnée par ce qu’elle fait, pétillante et toujours avec le sourire. Est-ce un bon résumé ? 😉

Alix : Ahah oui c’est exactement ça !

Réseaux sociaux

Sur internet depuis 5 ans maintenant, comment l’envie d’écrire t’est-elle venue ? Et l’envie de faire des vidéos et de la radio ?

Alix : J’ai commencé le blog au lycée, quand j’étudiais à la maison. Les journées étaient un peu longues jusqu’à retrouver les copains le soir après les cours. Comme j’avais pas mal d’avance sur le programme, j’ai eu envie de créer un truc, mon truc. Alors je me suis lancée dans le blog. En 2014, nous n’étions pas beaucoup. Je trouvais ça chouette d’écrire dans l’anonymat. J’avais un peu honte alors j’avais un pseudo et je ne montrais jamais ma tête. Jusqu’à ce que certaines personnes de mon ancienne école grillent ma couverture donc… il fallait assumer !

La radio, la télé et les médias de façon plus générale, c’est depuis toujours. Quand j’avais 8/9 ans je passais mon temps à faire la météo à mes parents en me prenant pour Catherine Laborde, ou à présenter le JT comme Claire Chazal. Et puis dès que j’ai été en age de bosser, j’ai fait des petits jobs dans des web radio. Les web radio sont hyper formatrices. J’ai tout appris sur VL. Puis je suis partie un temps sur NRJ, avant de revenir vers une émission au format plus digital avec Maxime Riou pour « Swift », dans laquelle je bossais à la rédaction et en plateau.

Les vidéos, allaient de pair avec cette passion des médias vidéo et audio. J’aime me mettre en scène, créer, inventer. Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, la créativité est exacerbée. C’est accessible à tous ; à condition d’avoir un téléphone ou une caméra. 

Interview d'Alix

INSTAGRAM

Sur instagram, tu cumules plus de 24 000 abonnés sachant qu’il y a environ un an (je crois), tu t’étais fait pirater ton compte et tu as dû repartir de zéro. Dans ce que tu proposes et montre sur les réseaux, qu’est-ce qui plaît à tes abonnés ? Car tu as vite récupéré une super communauté après cet incident.

Alix : Oui, en aout 2018, j’ai perdu mon compte vieux de 5 ans. À l’heure actuelle, je suis loin d’avoir retrouvé la totalité de ma communauté.  Cependant, les chiffres m’importent peu, ce qui compte aujourd’hui c’est l’interaction que je peux avoir avec mes abonnés. Je ne sais pas vraiment ce qui plait ou pas. Je n’ai jamais été dans la recherche de « créer du contenu pour gagner des abonnés ». Si les gens n’aiment pas ce que je fais, ils peuvent se désabonner, ça ne me vexera pas. J’essaye juste de créer du contenu autour de mon quotidien, des valeurs qui me tiennent à cœur, en gardant une grande part d’intime pour ne pas rentrer dans le voyeurisme.

Dans tes story, on voit que tu sollicites très souvent ta maman et ta sœur, elles te soutiennent à fond dans ce que tu fais ? Est-ce que, c’est important pour toi d’avoir leurs avis dans le contenu que tu proposes sur youtube, insta etc ?

Alix : Oui, au-delà d’apparaître, elles m’aident surtout beaucoup. C’est important de se sentir épaulée et soutenue. Je leur demande souvent leur avis en revanche je n’en tiens pas nécessairement compte. Je suis assez déterminée quand j’ai une idée dans la tête. Néanmoins, je prends en considération leurs avis à titre consultatif.

PODCAST

Parlons à présent de tes projets. En août tu as lancé ton podcast « Les Voisines » avec Mélodie (@marionelbaz). Comment est né ce projet de créer un podcast ? En quoi consiste-t-il et pourquoi l’avoir créé ? Comment trouvez-vous les sujets que vous allez évoquer ?

Alix : Avec Marion nous voulions créer un format ensemble. Le podcast s’est imposé rapidement comme le canal de diffusion le plus adéquat. Marion voulait se tester sur un nouveau format et moi, renouer avec mon amour pour le média audio. On y parle de tout… de tout ce qui touche deux petites nanas de la vingtaine. Le but est d’enregistrer une conversation que nous pourrions avoir au café, on fait très peu de coupes. Pour les sujets, il n y a pas vraiment de règles. On se tourne vers l’actu, vers nos envies, on demande à nos abonnés si certains thèmes les intéressent, etc.

YOUTUBE

Récemment, tu as lancé une série de vidéos sur Youtube, le clic d’Alix. En quoi ça consiste ?

Alix : Le clic d’Alix c’est mon gros projet des mois à venir. Ca fait un an que je suis dessus et on a lancé le premier épisode en septembre. Il s’agit d’une série de portraits d’influenceurs, en vidéo, dans un format d’un quarantaine de minutes. Bien que le format long ne soit pas à privilégier sur Youtube, je voulais absolument proposer des interviews dans lesquelles nous avions le temps de creuser, d’aller au fond des choses. L’idée est avant tout de faire ressortir la personnalité de mes invités au travers de leur parcours, leurs ambitions ou encore leur état d’esprit.

Interview d'Alix

Comment cette idée de vidéos t’es venu à l’esprit et que veux-tu transmettre à ceux qui regardent Le clic d’Alix ?

Alix : L’interview est mon format de prédilection depuis que j’ai commencé la radio, c’était donc tout naturel de privilégier celui-ci. De plus, il était important pour moi de mettre en lumière un contenu plus adulte et professionnalisé sur ma chaine YouTube. Avec Le clic d’Alix, je souhaite simplement faire des portraits réalistes de personnes qui sont des gens « normaux » avant d’etre des « influenceurs ».

TRAVAIL, ORGANISATION…

C’est un projet qui te tient beaucoup à cœur d’après ce que tu en dis sur les réseaux, pourquoi ? Il est également assez coûteux d’après tes propos, tu as une maquilleuse, coiffeuse, le lieu du tournage etc. Comment le finances-tu ? C’est compliqué à organiser ?

Alix : Ça me tient à cœur car cela occupe une grande partie de mes journées de boulot haha. Avec ce projet, je joue une carte. Il me sert de vitrine pour montrer les skills que je peux avoir en matière d’interview, d’animation, d’écriture de conducteur, et de production. C’est donc important pour moi que tout soit nickel.

Au niveau du cout, je produis l’ensemble du projet pour le moment. Je travaille avec mon agent, 2 vidéastes, une coiffeuse, une maquilleuse. Il faut également prendre en compte les couts liés à la location du lieu de tournage à louer, les transports des invités et beaucoup de dépenses annexes. Pour l’organisation, je suis épaulée par Anne, ma collaboratrice et agent avec qui je travaille très conjointement. On est sur la même longueur d’ondes, ce qui facilite grandement les choses.

En restant sur cette thématique d’organisation, comment gères-tu tes différentes casquettes, quelqu’un t’aide ou tu travailles seule ?

Alix : Et bien justement, au quotidien je travaille avec Anne. Aujourd’hui, il est impossible pour moi de tout gérer (surtout avec le clic d’alix). J’ai une confiance aveugle en Anne, qui est sans conteste l’un des piliers de la réussite de production du clic d’Alix.  

Anne travaille également avec moi  sur la partie influence : gestion de contrats, mails, négociations, etc. Elle a un rôle clé dans la création de contenus que je propose. S’il y a bien une personne que j’écoute, c’est Anne. Elle connaît ce milieu comme sa poche, au délà d’être ma collaboratrice, elle fait partie de mes amies.

En parlant du podcast et du clic d’Alix, as-tu des nouveaux projets ou des collaborations un peu croustillantes qui arrivent prochainement ?

Alix : On va déjà se concentrer là dessus pour le moment 🙂

Vie personnelle

Si on parlait un peu plus de ce que tu ressens au quotidien dans ta vie professionnelle et personnelle. Tes différentes communautés sur Instagram et Youtube se développent de plus en plus. Les haters ne sont pas trop présents pour l’instant ? (et j’espère que ça continuera ainsi ^^)

Alix : Pour l’instant ça va. J’ai la chance d’avoir une communauté extrêmement bienveillante et très compréhensive. Cependant, je fais aussi attention à ne pas m’engager sur des sujets à tendance polémiques. Je déteste me faire gronder alors… loin de moi l’envie de me faire insulter en MP !

Comment gères-tu les quelques critiques que tu reçois ? C’est compliqué pour toi ou bien tu arrives à y faire abstraction ?

Alix : Je pense que personne n’arrive à totalement faire abstraction de cela. En revanche, ça me touche beaucoup moins longtemps qu’avant.

Qu’est-ce que ton métier de créateur de contenu t’apporte au quotidien, au niveau professionnel et personnel ? Est-ce que cela t’a permis d’avoir des opportunités de dingue ? Est-ce que ça t’apporte de la confiance, du dépassement en soi… ?

Alix : Au niveau pro… du travail haha. Ca me permet également de pouvoir développer des projets + rapidement que si je n’avais pas de communauté sur les réseaux. Cela ouvre également la porte à la créativité, à l’envie de se dépasser, de toujours faire mieux. Je pense effectivement que ça boost la confiance en soi… enfin, encore faut-il que ça se passe bien parce qu’un bad buzz ne doit pas être évident à surmonter. Et puis il y a tout cet aspect découverte. Nous sommes privilégiés, et chouchoutés par les marques : Des soirées par ci, des petits fours par-là, des dizaines de produits offerts.. on ne peut pas se plaindre de ça. On a la chance de découvrir de merveilleuse choses, de fabuleux endroits. J’en tire évidemment beaucoup plus de positif que de négatif.

Sur ton feed et story insta et à travers tes vidéos, tu as toujours le sourire, la pêche, quel est ton secret ? Et comment trouves-tu l’énergie avec tes journées à 1000 à l’heure et peu de sommeil ? Un peu hyperactive non ? ^^

Alix : Le secret c’est le coca zéro !  Pour être plus sérieuse, je suis carrément hyperactive, au point que ça en devient handicapant. Je ne dors jamais plus de 5 heures par nuit, tous les jours de l’année. Je rêve d’une grasse mat mais mon corps ne veut pas trop.

Question super importante, est-ce que tu es heureuse actuellement ? Et qu’est-ce qui te rend heureuse dans ta vie personnelle et professionnelle ?

Alix : OUI. Ce qui me rend heureuse : Ma famille, mes animaux et mon métier.

Interview d'Alix

Pour finir cette interview, je te propose quelques dilemmes qui vont te faire grincer les dents je pense ^^

  • Tu préfères faire du sport et manger gras tout le temps ou manger de bonnes salades saines et ne plus faire de sport ?

Manger de bonnes salades saines et ne plus faire de sport ?

  • Tu préfères vivre toute ta vie dans ta campagne normande ou dans ton appartement parisien ?

La campagne X10000000

  • Tu préfères arrêter youtube ou instagram ?

 Impossible de choisir 🙂

Voilà j’espère que cette petite interview d’Alix t’as plu. N’hésite pas à aller voir ses différents réseaux, c’est une fille super drôle qui partage tout, même ses poisses ^^

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *