La journée internationale des droits de la femme

Mar 8, 2019 | Lifestyle | 4 commentaires

Aujourd’hui en ce jeudi 8 mars, est la journée de la femme aussi connue sous le nom de la Journée internationale des droits de la femme. Cette journée est là pour mettre en avant la lutte pour les droits des femmes et permettre de réduire les inégalités entre hommes et femmes.

L’origine de la journée des droits de la femme

Cette journée est issue de l’histoire des luttes féministes qui ont eu lieu sur le continent européen et américain. Aux États-Unis, le 28 février 1909, une  » Journée nationale de la femme  » est célébré. En 1911, le 19 mars grâce à une proposition de Clara Zetkin réalisé en août 1910, une première journée internationale des femmes est célébrée. Cette journée revendique le droit de vote des femmes, le droit au travail et la fin des discriminations au travail. Depuis cette journée-là, tous les ans des évènements sont réalisés en cette cause.

En 1977, les Nations Unis vont officialiser cette journée. Ils vont inviter tous les pays du monde à célébrer une journée en faveur des droits de la femme.

Que faisons-nous en ce 8 mars ?

Le 8 mars est une journée de rassemblements à travers le monde et permet également de faire un bilan sur la situation des femmes. On en profite pour fêter les victoires déjà acquises, se mobiliser pour les droits des femmes et pour faire entendre les revendications.

Journée de la femme

Chaque année, les Nations Unies définissent une nouvelle thématique. Cette année le thème est :

Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement.

La thématique propose de réfléchir à des nouveaux moyens permettant de réduire les inégalités entre les hommes et les femmes. Mais aussi de faire progresser l’autonomisation des femmes dans certains domaines. Principalement dans les systèmes de la protection sociale, dans l’accès aux services publics et dans la construction d’infrastructures durables.

Mais d’ailleurs, où en sommes-nous dans les inégalités ? Voici quelques points.

Les inégalités hommes-femmes

ÉDUCATION

Dans certains pays comme la Chine ou l’Inde, on préfère avoir un garçon qu’une fille. Ces civilisations pensent que les hommes sont plus forts que les femmes, qu’ils seraient plus utiles etc.

ÉCOLE

Dans les pays en voie de développement, les filles des familles pauvres ne vont pas à l’école. Elles doivent principalement rester à la maison pour les tâches ménagères et garder les enfants. Les femmes représentent 2/3 des analphabètes dans le monde, ce qui est énorme !

FAMILLE

Les femmes dans une famille avec enfant(s), elles consacreraient en moyenne 4h par jour aux tâches ménagères tandis que les hommes passeraient environ 2h30 à les faire.

SALAIRE ET CARRIÈRE

Au niveau du travail, c’est ici que les inégalités sont les plus persistantes et importantes. Cependant, ces inégalités varient selon les pays dans le monde. Dans les pays scandinaves, les inégalités sont les moins marquées. Les salaires des ouvrières sont d’environ 87% à celui des hommes au Danemark et en Suède il correspond à 91%.

Au Japon les inégalités sont très marquées. Le salaire des femmes ouvrières n’est que de 60% à celui des hommes et au Paraguay il est de 53%, ce qui est extrêmement bas ! En France, le salaire des femmes est de 78% par rapport à celui des hommes.

En France, à la fin des années 60, le salaire des femmes représentait 2/3 de celui des hommes. A la fin des années 90, cet écart s’est réduit mais maintenant, il n’y pas plus d’évolution. Les femmes touchent en moyenne 26% de moins que les hommes. Les hommes gagnent en moyenne 13.8€ nets/heure contre 11.5€ pour les femmes.

Les femmes sont défavorisées au travail. Elles ont plus souvent des emplois à temps partiel, des CDD, du travail de plus mauvaise qualité et avec moins de responsabilités. 3 femmes sur 4 gagnent moins que leur conjoint. A poste équivalent, une femme cadre gagne environ 8.5% de moins qu’un homme. A cause de leur carrière moins bonne que celle des hommes, à la retraite, elles reçoivent en moyenne 967€ bruts/mois contre 1610€ pour les hommes, soit 40% de moins.

POLITIQUE

Les femmes ont eu un rôle dans la politique que très récemment. Elles obtiennent en 1944 le droit de vote des femmes. En 2000, le 6 juin, il y a la première loi sur la « parité » en France. Cette loi oblige que les partis politiques présentent le même nombre égal d’hommes et femmes aux élections. Les femmes du gouvernement sont très rares. En 2007, il y a seulement 11 femmes chefs D’État, soit 5 pays sur 100.

FÉCONDITÉ

Les femmes n’ont eu accès à la contraception que très tard, à partir des années 60, le 28 décembre 1967. Avant les femmes vivaient encore avec la loi de 1920 qui dit que toute contraception et avortement était interdit. L’avortement est quant à lui mit en place en décembre 1974 par Simone Veil.

VIOLENCE

Les femmes sont beaucoup plus touchées par la violence que les hommes. Une femme décède tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. Elles sont aussi plus victimes de violences sexuelles. Elles sont touchées à 14.5% tandis que les hommes sont touchés à 3.9%.

Journée des droits de la femme

C’est vrai que je vous ai seulement parlé des inégalités envers les femmes étant donné que c’est la journée des droits de la femme, mais bien évidemment il existe des inégalités envers les hommes.

L’évolution des droits des femmes

On vient de parler de choses assez négatives mais il faut avouer qu’il y a eu quand même de bonnes évolutions et heureusement d’ailleurs ! Il y a encore beaucoup de chemins à faire, mais nous sommes sur la bonne voie. Voici un petit récapitulatif de l’évolution des droits des femmes.

  • 1924 : Uniformisation des programmes scolaires masculins et féminins et création d’un baccalauréat unique.
  • 1944 : Droit de vote et d’éligibilité pour les femmes.
  • 1965 :  Les femmes mariées peuvent exercer une profession sans l’autorisation de leur mari.
  • 1967 : Loi Neuwirth autorise la contraception.
  • 1970 : L’autorité parentale remplace la puissance paternelle.
  • 1975 : Loi Veil pour l’Interruption Volontaire de Grossesse.
  • 1976 : La mixité devient obligatoire pour tous les établissements scolaires publics.
  • 2000 : Promulgation de la première loi sur la parité politique.
  • 2008 : Inscription dans la Constitution de « l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales ».
  • 2014 : Vote de la Loi n°2014-873 du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Quelques sources où j’ai pioché ces informations : Infofemmes, Insee, Vikidia et Inégalités.

J’espère que cet article vous aura plus, puis girly power et bonne journée de la femme ! 😉

4 Commentaires

  1. Emmanuelle CM

    Ton article est très intéressant. J’apprécie le fait que tu apportes des informations générales, que tu présentes les inégalités malheureusement persistantes mais aussi les évolutions. Ce n’est pas un article « tout est bon ou tout est mauvais »… Merci pour cet écrit !

    Réponse
    • Mademoiselle Laura

      Merci beaucoup pour ton commentaire Emmanuelle, il me fait extrêmement plaisir ! C’est vrai que quand je l’ai écrit, au départ je n’avais parlé que des inégalités et en réfléchissant je me suis dit « mais il ne fait pas oublier qu’il y a eu de belles avancées et qu’il faut aussi les souligner ». Donc je suis très contente que tu es remarqué cet aspect dans cet article. Merci encore et à bientôt j’espère 😉

      Réponse
  2. Sarah

    Superbe article ! Continue comme ça 😁

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *